Engagés pour la justice et la dignité, osons l'espérance

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Les 7, 8 et 9 juin, une rencontre nationale de l'Action catholique ouvrière se tiendra à Angers. 800 délégués seront présents dont 13 bordelais et bordelaises.

Témoignage de Jacqueline sur la Rencontre Nationale d'Angers 2014

C'est ma première rencontre nationale. Depuis 8 ans et après plusieurs formations au sein de l'ACO, je découvre un point commun celui d'en découvrir toujours plus. Maintenant ça y est, je vais enfin connaître ce que veut dire Rencontre Nationale. Cela me paraît lointain, qu'est ce que c'est, les copains disent que c'est super, qu'on en revient transformés. J'appréhende, tous ces documents à lire, quelle est donc cette responsabilité envers le secteur, l'équipe de restituer ce que je vais vivre là bas. Nous faisons plusieurs réunions de préparation, tellement de documents, je me sens un peu perdue, est ce pour moi ? Je découvre encore de nouvelles personnes que je ne connais pas comme Jean-Loïc, heureusement la plupart je les ai rencontrés dans les formations, ça me rassure, tous disent c'est formidable une Rencontre... Voilà c'est parti, jour J, covoiturage avec Marithou, Christine, Jean Loïc, il fait beau, la route se passe bien, et à l'arrivée l'hôtel. Nous sommes arrivés tôt, nous avons la chance de nous promener sur la ville d'Angers, c'est superbe. Le soir, sur la place nous retrouvons les autres délégués, je retrouve des copains de formations antérieurs, c'est la joie qui commence, nous sommes un grand groupe puisque nous retrouvons aussi la délégation des Landes, Pyrénées atlantiques, génial il y a une super ambiance. Première nuit, retrouvailles au petit déjeuner à 7 h, nous faisons un dernier point avant de nous rendre au congre. C'est mon premier congre. C'est grand, il y a du monde, du bruit, des stands, une foule immense, toutes les délégations sont là, C'est vrai ça surprend. Je vois des stands de livres, de toutes sortes, même de petits producteurs de miel, d'artisanats, de l'ACO, de boissons. Ca s'agite, on nous remet un dossier, je me dirige dans la salle, l'animation musicale est commencée, j'aime cette voix, et puis la première chanson. Nous sommes installés par délégation, nous c'est l'Aquitaine, en bas, à droite presque devant la scène. Ça va très vite, accueil, présentation de la Région Pays de la Loire, adoption des règles de procédure et explications des votes, des débats à venir, de l'après-midi tout cela entrecoupé de chansons, j'aime ce groupe qui anime, je découvre médusée, je suis et j'observe tout, je fais ce qu'on me dit... J'essaye de comprendre tout ça. Pause Repas, là aussi tout est bien organisé, de belles tables et un bon repas copieux et raffiné. C'est agréable en tout point. C'est dense, il y a beaucoup de choses abordés, l'après midi, c'est le débat de l'atelier choisi, je suis avec Jean Loïc sur le Développement de l'Aco (voir trame Atelier). Je suis intriguée, l'atmosphère est tendue dans l'Atelier, une trame de réflexion est imposée, en fait j'ai le sentiment que le travail est déjà fait, qu'il faut juste valider ce qui a été fait. Certains délégués essayent de faire passer des demandes pour leur région, cela crée un climat limite agressif, cela me questionne. • La demande pour l'Aquitaine est de nommer un permanent salarié en lien avec chaque département, notre délégué de Dordogne arrivera à faire cette demande et à être entendu en fin d'atelier avec malgré tout un vrai passage en force pour prendre la parole. Nous regagnons ensuite la grande salle pour la présentation du vote, et modifications des statuts. Tout se fait à main levée avec un carton vert pour dire OK et rouge pour dire Non. Puis c'est à nouveau le repas et un spectacle de danse est proposé en soirée. C'est très intéressant, une chorégraphie de presque 1h30 réalisée avec la participation de danseurs trisomiques, comme quoi la différence donne des leçons d'humilité... Voilà, la première journée se termine, il est près de 23 h, je suis vannée, retour à l'hôtel, je partage la chambre avec Gaëlle que je ne connais pas encore. Les jours suivants seront tout aussi intenses, avec le débat international sur le salaire vital et revenu universel. Je découvre les conditions esclavagistes des travailleuses du textile, l'idée du salaire vital me plaît beaucoup, les débats sont riches d'informations, tout me plaît. Je fais aussi connaissance avec d'autres délégués d'autres régions. Les stands sont intéressants, j'achète le nouveau CD dont j'aime beaucoup le groupe, les paroles des chansons...cette effervescence me rend heureuse tant je découvre encore des réflexions, des débats, des individus formidables. Il y aura les synthèses des ateliers, la célébration eucharistique, un rapport sur les finances, résultats des votes, la présentation des anciens et nouveaux élus aussi et l'envoi pour les 4 ans à venir. Ces 3 jours sont intenses, mais tellement riches, voilà maintenant je sais, j'ai vu, je comprends encore de nouvelles choses sur le mouvement, j'en suis convaincu, il y a en Aco, une richesse d'enseignements et de possibilités. Depuis la vie a repris son cours, c'est dommage en fait que cela se fasse en juin, car les vacances prennent le dessus. Heureusement nous avions une dernière révision de vie en équipe avant la fin juin, pour pouvoir faire déjà le retour en équipe. La préparation du 20 septembre va permettre de replonger dans ce travail et nouvelle priorité pour les 4 ans à venir. Restituer tout ce qui s'est vécu, afin de faire vivre nos secteurs et équipes sur les nouvelles priorités qui est de rendre encore plus visible l'Aco, en ayant confiance de nos relations. Depuis sur mon profil Facebook, j'ai crée une page ACO, diffusé des informations CCFD, aménagé chez moi, un coin de lecture pour les invités pour les informer aussi. J’ai aussi des propositions à soumettre à savoir • créer un agenda avec les coordonnées de tous nos adhérents par régions dans la France pour ceux qui voudraient se mettre en contact lors de déplacements par exemple. • proposer de faire vivre les équipes, en proposant de créer une possibilité d'accueillir une journée, un week end pour vivre une RDV ou un témoignage d'une situation, ailleurs dans un autre département, les personnes voulant se prêter à cette expérience indiquent leur coordonnées au sein des secteurs. • Créer le drapeau ACO pour ceux qui le souhaite, voir un tee shirt à thème selon les régions afin d'avoir une forme de visibilité pour ces rencontres nationales par exemple Pour conclure, il me semble important pour la préparation d'une rencontre nationale, de mieux la préparer en amont, à savoir par exemple que notre délégation n'a pas pu voter car certaines équipes n'avaient pas retourné toutes les cotisations en temps voulu, ceci nous a pénalisé. Il me semble qu'il faudrait établir un planning plus rigoureux sur cet aspect des cotisations, mettre en place une date buttoir par exemple le 31 décembre de chaque année afin que les trésoriers fassent le nécessaire pour récupérer toutes les adhésions en temps voulu. Cela m'a paru étrange que nous soyons les seuls à être sanctionner pour le vote. De même, un rapprochement avec les autres délégués des autres départements pour préparer la rencontre me semble utile pour avoir une dynamique d'Aquitaine, faire aussi des temps de synthèse pendant la rencontre nationale au sortir des débats par exemple, pour mieux comprendre ce que nous représentons et ce que nous voulons porter comme action. En ce qui me concerne, cela reste une belle expérience, et je remercie tous ceux qui m'ont permis de la vivre, ce fut une joie profonde d'enrichissements, et d'Espoirs. Cette rencontre nationale confirme ma foi et mon espérance, de faire le choix de continuer à croire qu'ils existent ici et là, des individus, des hommes, des femmes, des enfants, qui n'ont que cette volonté de croire qu'un monde plus juste est possible, qu'il faut continuer encore et encore à s'engager pour cette cause et cette voie que Jésus Christ nous montre par son chemin et sa vie, celle de l'Amour, de la fraternité et de la confiance en la vie pour construire ce monde plus juste et plus humain. Encore Merci

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+